La Bière la plus forte du monde!

Publié le par beer-trader

« Tactical Nuclear Penguin », avec ses 32 degrés d’alcool est devenue la bière la plus forte du monde, enfin sûrement. Et de toute façon, là n’est pas le plus important. Ce qui compte surtout c’est de vous parler de ce phénomène qu’est la brasserie écossaise Brew Dog.

Fondée en 2006 seulement, elle s’est déjà faite un nom dans le domaine des bières originales, voir décapantes. En tout cas, rien qu’au niveau des noms, çà a déjà de quoi rendre ringarde n’importe quelle bière d’Abbaye belge. Quelques exemples:

-La « Paradox Grain », un solide Imperial Stout mûri dans des fûts à authentique scotch. Il y en a en fait toute une gamme, suivants les fûts et les types de whisky contenus auparavant dans ceux-ci.

-La « Tokyo » (il existe aussi une seconde version, la « Tokyo* »), un Imperial Stout encore, les anglo-saxons adorant ce type de bière. 12 degrés d’alcool sous le capot pour la version de base, et 18.5 pour la seconde, la « Tokyo* » !  

-Et j’en passe, avec des noms toujours aussi improbables et excentriques pour les continentaux les plus traditionnalistes : « Trashy Blonde », « Punk IPA », « RIP Tide », « Hardcore IPA », etc… Bref, du jeune, du tendance, du costaud, du taillé sur mesure pour la mode actuelle des bières hyper-fortes (en alcool et/ou en houblon).

Paradox 2-3 Front
Et voici donc Brewdog qui nous propose à présent cette bière extrême, la « Tactical Nuclear Pinguin » et ses 32 degrés.

Mais pour obtenir un tel taux d’alcool, il aura fallu un peu « tricher » avec le mode d’emploi habituel du brasseur. En effet, la bière est une boisson fermentée, et au dessus de 14-15 degrés d’alcool, çà devient difficile de faire survivre les levures. Il y a bien les levures à champagne, capables de faire grappiller quelques degrés d’alcool aux brasseurs les plus audacieux, mais çà n’en reste pas moins extrêmement difficile de franchir ce seuil d’alcool.

Comment Brewdog a-t-elle procédé alors ? Tout simplement en utilisant ce principe physique de base : L’eau gèle avant l’alcool. « Il suffit » donc de geler en partie (sans doute un délicat équilibre à trouver) la bière une fois qu’elle est terminée. Et d’évacuer le glaçon, composé éssentiellement d’eau. Bilan : Vous concentrez la bière, et donc l’alcool. Ceci dit Brewdog n’a rien inventé, ce procédé existant déjà bien avant eux.

Mais vous pourrez vous accrocher pour dénicher cette rareté : 35 livres anglaises la bouteille de 33cl, et seulement 500 bouteilles disponibles. Néanmoins on peut légitimement penser qu’il s’agit avant tout d’un énorme coup de pub pour cette jeune et ambitieuse brasserie, qui peut se targuer (mais est-ce un réel honneur ?) de possèder dans sa gamme « la bière la plus forte du monde ».

En Belgique, des bruits courent comme quoi quelques bouteilles pourraient être disponibles dans le bien connu magasin mi-orge mi-houblon, à Arlon, qui propose déjà quelques bières de Brewdog.

 

Le site officiel de Brewdog : http://www.brewdog.com/index.php

Boutique belge où vous pourrez trouver la Tactical : http://www.miorgemihoublon.be/

Les avis à propos de cette bière, sur RateBeer : http://www.ratebeer.com/beer/brewdog-tactical-nuclear-penguin/114110/

Publié dans Actualité

Commenter cet article

David 28/04/2011 15:34


Très bon articles, voici mon site: http://www.pompeabiere.net

Bien à vous.